Les révélations de Joseph Snowden

snowden

Edward Joseph Snowden de son vrai nom est un informaticien américain, né le 21 juin 1983 à Elizabeth City (Caroline du Nord). Il s’agit d’un ex-employé de la Central Intelligence Agency (CIA) et de la National Security Agency (NSA). Il est accusé comme étant un espion qui a révélé plusieurs renseignements sur des programmes de surveillance de masse américains et britanniques.

L’histoire fait référence à une publication des renseignements sur ces agences de sécurité en juin 2013. En fait, Snowden a déclaré en public des informations top secrètes de ces agences de haute sécurité. Le pire, c’est qu’il l’a fait à travers deux médias américains tels que The Washington Post et The Guardian. Ces renseignements concernent la collecte des métadonnées des conversations téléphoniques sur le réseau de l’opérateur Verizon aux Etats-Unis ; les programmes de surveillance du gouvernement britannique, comme Optic Nerve, Tempora et Muscular ; les dispositifs d’écoute sur le net par des logiciels de surveillance du gouvernement américain (XKeyscore, PRISM, Bullrun et Boundless Informant). Le scandale d’écoute de ces services de renseignements, qui a porté atteinte à la vie privée, est révélé au grand jour. Snowden a même témoigné de l’installation d’un matériel d’espionnage de la planète par ces agences, et vous pouvez en apprendre plus sur le film éponyme.

Les documents offerts par Snowden a permis à Guardian et The Washington Post de publier des révélations sur le système de surveillance de l’Agence nationale de sécurité américaine et de décrocher le prix Pulitzer.

joseph-snowden

L’espionnage de la fuite

L’affaire concerne l’ampleur de la fuite de données de l’agence de renseignement américaine, un service de renom et qui utilise à peu près 40 000 employés et est en collaboration avec des dizaines de milliers de prestataires.

En décembre 2012, Snowden a fait appel, de manière anonyme, à Glenn Greenwald, un journaliste au Guardian et avocat américain, pour confier ses documents. Il en fait de même avec la documentariste Laura Poitras. En janvier, Snowden a entré en contact avec elle et lui a dit avoir en possession de détails importants à partager sur le service de renseignement britannique et américain. Tous les deux ont besoin de vérifier la fiabilité de ces informations confidentielles avant de les divulguer.

Durant une entrevue d’un officier de la NSA en 2013, la fuite des données a concerné plus de 1,7 millions de documents. Et lors de l’interception de Glenn Greenwald, on a pu découvrir qu’il dispose de 58 000 documents accumulés entre 2006 à 2013.

Suite à ces divulgations, le 22 juin 2013, le gouvernement américain a infligé à Edward Snowden de nombreux chefs d’accusation, tels que l’espionnage, le vol et l’usage illégal des biens de l’état. De ce fait, Edward Snowden s’est exilé à Hong Kong en juin 2013, puis s’est envolé à Moscou où il a passé 3 semaines d’errance à l’aéroport car le gouvernement américain a révoqué son passeport. Il a obtenu l’asile provisoire en Russie le 31 juillet 2013. Le 1er août 2014, il a réussi à avoir un droit de résidence durant 3 ans dans ce pays. Cependant, Snowden a affirmé qu’il n’a pas fait de mal.

Dans une moindre mesure, l’espionnage n’est pas seulement qu’une histoire de gouvernement malheureusement. Nos comptes sur les réseaux sociaux sont surveillés en permanence par de grandes instances, et même nos téléphones portables sont traçables très facilement. Même les particuliers peuvent devenir de véritable maître en matière d’espionnage avec l’apparition des logiciels espion. Ces derniers permettent d’obtenir toutes les données que le mobile contient. Apparemment il suffit juste d’installer un logiciel indétectable que l’on achète sur Internet. Il en existe plusieurs comme on peut le voir sur ce site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *